Réunion publique UCL samedi 14 décembre à la Chapelle

Image Publié le Mis à jour le

La grave occupée

Publié le

NOS VIES VALENT MIEUX QUE LEURS PROFITS !

COMMUNIQUE DE PRESSE

Toulouse, mardi 10 décembre 2019

Nous, militant.e.s pour la défense des droits sociaux et des Services Publics, avec le soutien de la CGT CHU Toulouse, SUD Santé Sociaux, Act-Up, CNT, CIP Midi-Pyrénées, Collectif OC chomeur.se.s & Precaires et l’Interluttes Toulouse, constatons le manque évident de locaux syndicaux et associatifs à disposition de toutes et tous à Toulouse.

Face à la nécessité de nous réunir pour organiser et amplifier la lutte pour la défense d’un modèle social et de santé solidaire et pour que les revendications portées par les Gilets Jaunes aboutissent enfin, 

nous décidons de réhabiliter le local syndical de l’Hôpital La grave à Toulouse.

En nous réappropriant cet espace, nous entendons résister à la fermeture programmée de l’hôpital et plus généralement soutenir les revendications d’un accès public de santé de proximité, pour toutes et tous, basé sur la solidarité et avec les moyens lui permettant de répondre aux demandes de la population.

La politique du maire de Toulouse, Jean-Luc Moudenc, candidat « En Marche » à sa réélection, qui consiste à brader le patrimoine public de la ville et à chasser les pauvres nous est insupportable.

NOUS NE LAISSERONS PAS LES PROMOTEURS S’ACCAPARER NOS ESPACES VITAUX !

Face au drame social et écologique qui se joue, nous appelons toutes celles et ceux qui le souhaitent à venir se rencontrer et s’organiser dans ce lieu pour en finir avec Macron et son monde.

Contact presse : cipmp.presse@gmail.com

Appel à soutien financier pour le journal Alternative libertaire

Publié le


Depuis l’été 2019, Alternative libertaire est devenu le mensuel de l’UCL.C’est le dernier titre d’extrême gauche, avec Lutte ouvrière, à être distribué en kiosque.Bonne nouvelle dans ce paysage sinistré : ses ventes progressent (+11% entre 2018 et 2019).Mauvaise nouvelle : malgré sa réalisation entièrement bénévole, le journal reste déficitaire !Pour nous aider, abonnez-vous, c’est 22 euros l’année (16 euros pour les précaires).Pour nous aider encore plus, faites un don via Presse et Pluralisme (déductible des impôts à 66%), ou bien directement aux Ami·es d’Alternative, libertaire Alternative libertaire.

On compte sur vous !

Manif mardi 10décembre, 14h, St Cyprien

Publié le

POUR AMPLIFIER, ORGANISONS-NOUS !
Le 5 décembre fut une explosion sociale. Enfin, nous avons pu crier notre colère et notre refus d’être toujours plus exploité∙es. C’est en nous mettant massivement en grève, et en allant manifester dans des cortèges immenses, que nous l’avons fait. L’enjeu est à présent d’amplifier la mobilisation, en développant l’autoorganisation du mouvement, partout où c’est possible.
Depuis 30 ans, les capitalistes, avec l’aide des gouvernements et de l’État, rognent la protection sociale. Cela a engendré misère et précarité pour les travailleurs∙ euses. La réforme des retraites est un nouvelle étape de la casse sociale, pourtant de l’argent
il y en a ! En ce mois de décembre, les travailleuses et les travailleurs disent

STOP ! EN DÉCEMBRE, ON RELÈVE LA TÊTE
Les Assemblées Générales fleurissent en plein hiver, les rangs des manifestations ont été gonflés par l’arrivée massive des grévistes dans la lutte contre ce système qui nous appauvrit toujours plus. Et on sent bien maintenant que la réforme ne passera pas, quelque soient les annonces du gouvernement. Dès le lendemain du 5 décembre, de nombreuses travailleuses et travailleurs ont décidé de reconduire la grève, d’arrêter le travail au moins jusqu’au retrait du projet de loi sur les retraites. Dans les transports, dans l’éducation et
dans l’énergie, la grève est très répandue et participe déjà au blocage du pays. Mais ces secteurs professionnels ne peuvent pas gagner seuls. La « grève par procuration » a des limites et il est maintenant déterminant d’élargir la mobilisation
à un maximum d’entreprises.
Même si on ne travaille pas dans un secteur qui bloque directement l’économie, faire grève permet de se donner le temps de discuter ensemble de la suite de la mobilisation,
de convaincre d’autres collègues d’entrer dans la mobilisation, ou encore de participer aux actions de blocage de l’économie organisées dans nos villes.
AMPLIFIER LA GRÈVE
L’intersyndicale (CGT, FO, Solidaires, FSU) a décidé d’appeler à une autre journée de grève et de manifestations le 10 décembre, et à reconduire la grève d’icilà. Il faut s’appuyer sur ces appels pour permettre à un maximum de collègues d’entrer dans la grève et dans la bataille à partir de mardi !
Parce que la grève, c’est ce qui montre que nous sommes indispensables dans cette société, ça montre que c’est nous qui créons les richesses. Et quand on se rend compte de notre force, ça fait très peur au patronat et au gouvernement.
AUTO ORGANISER LE MOUVEMENT
La détermination contre le projet de loi sur les retraites est très forte, mais elle ne tiendra dans la durée que si nous pouvons toutes et tous nous emparer de cette lutte, qu’elle devienne notre lutte à chacun∙e et à tou∙tes. Pour que l’on garde le contrôle sur les suites, il faut que l’on puisse s’organiser à la base, dans des Assemblées générales dans les boites et dans les services. Décider, chaque jour, de ce que l’on fait le lendemain, c’est construire son mouvement et l’ancrer dans la durée pour gagner.
CONTRE LA RÉFORME, CONTRE LE CAPITALISME
Ce mouvement est né en opposition à la réforme des retraites, mais on voit bien en manif que les revendications sont très diverses : des hausses de salaires, des améliorations des conditions de travail, des jours de congés… C’est contre tout ce système qui nous exploite qu’on se bat, contre le système capitaliste. La réforme des retraites est une tentative de nous exploiter toujours plus, et si nous parvenons à la repousser, nous pourrons aussi exiger de nouvelles conquêtes sociales.
ALTERNATIVE LIBERTAIRE, LE JOURNAL MENSUEL DE L’UCL
Je souhaite prendre contact avec l’Union communiste libertaire
Je souhaite recevoir un exemplaire gratuit du mensuel Alternative libertaire
Je m’abonne à Alternative libertaire
(22 euros pour un an, 16 euros pour les précaires, chèque à l’ordre d’Alternative libertaire)
NOM…………………………………………………………. PRÉNOM…………………………………………………………………….
TÉL. …………………………………. EMAIL
……………………………………………………………………………………………….
ADRESSE………………………………………………………………………………………………………………………………………..
coupon à renvoyer à Alternative libertaire, BP 295, 75921 Paris Cedex 19
ne pas jeter sur la voie publique SVP
le 8 décembre 2019
L’Union communiste libertaire appelle à poursuivre et amplifier le mouvement, à
entrer de plus en plus massivement en grève reconductible. Les militant∙es de l’UCL
oeuvreront sur le terrain à la reconduction de la grève, partout

Manifestation contre la réforme des retraites mardi 10 décembre

Publié le

On lâche rien !La lutte continue et partout doit s’amplifier !

Mardi 10 décembre AG au Théâtre de la Cité (TNT)  à 10H. // MANIF 13H45
SOYONS NOMBREUSES et NOMBREUX !
 
le COLLECTIF : CIP, Collectif Oc de lutte contre la précarité, SUD culture Solidaires

L’UCL appelle à se joindre au cortège libertaire et antifasciste dès 14h

Aveyron, Réunion de présentation de l'UCL

Publié le

L’Union communiste libertaire (UCL) est une organisation née en juin dernier suite à un congrès de fusion entre deux organisations : Alternative libertaire et la Coordination des groupes anarchistes.

Cette dynamique unitaire suscitant quelques espoirs, la nouvelle organisation compte désormais plus de militant-e-s que les deux organisations dont elle est issue.

L’UCL est implantée en Aveyron et vous invite à une soirée de présentation.

Nous évoquerons notre manifeste qui expose nos valeurs, notre stratégie d’action et notre projet de société.

Nous parlerons des combats dans lesquels nous sommes engagés localement et nationalement, mais aussi à l’échelle internationale.

Parmi ceux-là, il sera question notamment des mobilisations contre la politique du patronat et de Macron, mais aussi des luttes écologistes et féministes.

Ca se passe à Millau

Mardi 10 décembre à 20h30 à la Loco, 33, avenue Gambetta

Nous vous y convions et espérons pouvoir échanger avec vous à cette occasion.

LA RÉFORME DES RETRAITES NUIT AUX FEMMES !

Publié le

LA RÉFORME DES RETRAITES NUIT AUX FEMMES !
Nous les femmes, nous sommes doublement exploitées dans la société capitaliste.
Nous sommes exploitées au travail et nous sommes exploitées à la maison, dans le cadre de la cellule familiale. C’est le principe de la doublejournée de travail : quand une femme rentre à la maison après le boulot, elleréalise encore la grande majorité des tâches dites « ménagères » et liées auxenfants. La réforme des retraites va encore augmenter les inégalités entre les hommes et les femmes, va encore augmenter notre exploitation. Nous nous élevons contre les violences qui nous sont imposées, les violences physiques, mais aussi les violences économiques !
LE PATRONAT PROFITE DE NOTRE DOUBLE EXPLOITATION
D’une part en nous souspayant encore plus que les hommes, en nous employant dans des conditions encore plus précaires, souvent dans des temps partiels subis ; et d’autre part car c’est sur nous que repose le fonctionnement et la vie des cellules familiales C’est sur nous que repose l’éducation des futurs travailleurs et travailleuses.
Un système de retraites juste viserait à compenser ces inégalités, pour que les différences de carrière entre les hommes et les femmes ne se retrouvent pas aussi à la retraite.
Pourtant, la réforme des retraites va nous nuire sur au moins trois aspects, en plus de tout ce qu’elle enlève à toutes les travailleuses et à tous les travailleurs.
LA BAISSE DES PENSIONS DE RÉVERSION
Les pensions de réversion sont versées aux conjointes et conjoints de personnes décédées. 90% des bénéficiaires sont des femmes, dont le quart n’a pas d’autres sources de revenu. Les dispositifs de la réforme vont conduire à une baisse considérable de ces pensions, ce qui aura un effet immédiat de paupérisation des femmes.
LE MODE DE CALCUL DE LA RETRAITE
La réforme prévoit que le montant de la retraite ne soit plus calculé par rapport au salaire des 25 meilleures années (cas du régime général aujourd’hui), mais sur toute la carrière. Pourtant, on le sait, nous faisons souvent une partie de notre carrière à temps partiel. Le calcul des droits à partir des 25 meilleures années permettait de ne pas prendre en compte les faibles salaires des années de temps partiels. Avec la réforme,c’est donc à une baisse des pensions généralisée pour les femmes que l’on assisterait.
LA SUPPRESSION DE LAMDA
Aujourd’hui, la Majoration de la durée d’assurance (MDA) ajoute aux mères des trimestres aux trimestres travaillés pour chaque enfant, au titre de l’impact de lagrossesse et de l’accouchement sur leur carrière. La réforme prévoit de supprimer la MDA, qui est pourtant un dispositif minimal de diminution des inégalités entre les carrières des hommes et des femmes ! C’est une attaque directe contre la prise en compte des spécificités de nos carrières.
UNE RÉFORME PATRIARCALE
On le voit, cette réforme prévoit la suppression de plusieurs mécanismes,pourtant timides, de correction des inégalités hommes/femmes. Nous sommes surexploitées tout au long de nos carrières et à la maison, le but est de reprendre ce que les mouvements féministes ont obtenu pour contrebalancer cela à la retraite. La bataille contre la réforme des retraites est aussi une bataille féministe !
ALTERNATIVE LIBERTAIRE, LE JOURNAL MENSUEL DE L’UCL
Je souhaite prendre contact avec l’Union communiste libertaire
Je souhaite recevoir un exemplaire gratuit du mensuel Alternative libertaire
Je m’abonne à Alternative libertaire (22 euros pour un an, 16 euros pour les précaires, chèque à l’ordre d’Alternative libertaire)
NOM…………………………………………………………. PRÉNOM…………………………………………………………………….
TÉL. …………………………………. EMAIL
……………………………………………………………………………………………….
ADRESSE………………………………………………………………………………………………………………………………………..
c
le 2 décembre 2019
ORGANISONS ET PARTICIPONS À LA GRÈVE!

saison jaune, le mouvement des ronds-points un an après"

Publié le Mis à jour le

« Saison jaune, le mouvement des ronds-points un an après »
Mercredi 11 décembre 2019 à 20H30au Bijou, 123 avenue de Muret, Toulouse.
Rencontre avec Hélène Richard, journaliste au Monde Diplomatique.
A l’initiative de l’Université Populaire de Toulouse et des Amis du Monde Diplomatique
« Les chaînes d’information en continu ont d’abord trouvé sympathique cet appel à manifester le 17 novembre 2018 contre les taxes sur l’essence. Mais après avoir pris d’assaut les ronds-points et les péages autoroutiers, les manifestants se sont invités au cœur de Paris, déclenchant panique des beaux-quartiers et affrontant une répression policière inédite. Alors que les braises de cette révolte des ronds-points brûlent encore, Hélène Richard, journaliste au Monde diplomatique tentera d’analyser la situation politique nouvelle qu’elle a produite en France, en évoquant d’autres soulèvements dans le monde auquel elle peut faire échos. »Hélène Richard est journaliste au Monde diplomatique
L’Université Populaire de Toulouse fête ses 10 ans d’Éducation Populaire le mardi 28 janvier à partir de 19H00 au Bijou, 123 avenue de Muret, Toulouse.

Mobilisons nous pour Mathieu Rigouste

Publié le

RDV le 12 décembre à 8h devant le tribunal (métro palais de justice)

Du collectif Vérité et Justice 31 :

En 2013, la BAC l’attrape, l’étrangle, lui casse le poignet en le traînant
par les menottes et l’embarque. Au commissariat, les flics lui mettent la
tête dans des murs et des portes puis le jettent par terre dans le couloir.
Il est laissé au sol, tout ça menotté.

Comme d’hab’, les flics portent plainte contre celui qu’ils ont défoncé.
Mathieu Rigouste est accusé de violences sur agents, outrages et
rebellions… Le procédé est bien connu, il sert à faire taire toute
résistance, à se couvrir de toute accusation de violence « non-légitime » et
au passage se faire des thunes pour les policiers.

Ce traitement habituel pour les quartiers et les immigrés est de plus en
plus répandu. Dans l’affaire Traoré, des frères sont incarcérés, des
proches poursuivis, comme c’est le cas pour la soeur Assa Traoré qui depuis
un mois fait l’objet d’un acharnement judiciaire avec quatre plaintes
deposées contre elle, dont trois portées par les gendarmes directement
responsable de la mort d’Adama. Et c’est encore le cas dans d’autres
affaires comme le jeune Mehdi à Lyon, Hakim Ajimi, Amine Bentousi, … les
victimes de violences policières et leurs soutiens se retrouvent attaquées
pour de soi-disant outrages, rébellions, violences, diffamation, alors
qu’ils et elles ne réclament que justice et vérité.

Mathieu est chercheur et militant contre les violences policières et le
racisme d’Etat : Pour politiser le dossier, la police a rajouté à
l’instruction l’un de ses textes sur l’affaire pour charger Mathieu.

A nous, de le politiser l’affaire autrement!

Pour nous, ce procès sert à la fois à masquer les violences des forces de
l’ordre et à casser un chercheur militant.

C’est donc lui qui sera jugé le 12 décembre. Il risque 3 ans de prison et
45 000 euros d’amende alors que les flics ceux qui l’ont assénés de coups
sont tranquilles.

°° Nous appelons donc à nous rassembler devant le tribunal [Palais de
Justice] le 12 décembre à 8h pour soutenir Mathieu et pour ne pas laisser
silencieusement la justice couvrir les forces de l’ordre.

Des prises de parole seront organisées, autour d’une soupe et [d’un] café
bien chaud pour tenir jusqu’à 12h. Vous êtes les bienvenu.es [ » pour
soutenir Mathieu et dénoncer avec nous l’impunité policière et la justice
partiale »] pour venir dénoncer ce que la police et la « justice » nous font
vivre

°°Tout le temps du procès, Table de presse devant le tribunal

°°12h,, Intervention radio sur Canal Sud

°°14h, prises de paroles dans les locaux de Canal Sud pour revenir sur le
procès et parler des violences policières à Toulouse.

SOLIDARITE AVEC TOUTES NOS SOEURS ET FRERES QUI VIVENT L’INJUSTICE AU QUOTIDIEN

POUR THEO, MARIE-REINE, ADAMA, GAYE, WISSAM, LAMINE, HOCINE, ANGELO ET TOUS LES AUTRES

PAS DE JUSTICE PAS DE PAIX !!