région occitanie ouest

Tarn: Géographes libertaires

Image Publié le

« La numérisation de nos vies, jusqu’où ? » Réunion publique dans leTarn

Publié le

5G, fichage, puces électroniques…

La numérisation de nos vies, jusqu’où ?

MERCREDI 5 JUIN,

A LA SALLE DES FÊTES DE LAGRAVE (81)

19h30 : auberge occitane1

20h30 : discussion

Des écrans publicitaires partout, jusque dans la plus petite boulangerie. Le smartphone qui devient indispensable même pour acheter un billet de train régional. Les sites internet qui remplacent les guichets de tous les services publics (fisc, Sécu, Pôle emploi, préfectures…). Des milliers d’emplois menacés ou dégradés par l’automatisation dans les transports, la logistique, le commerce, l’enseignement, l’agriculture… Et des milliers de citoyens (Gilets jaunes, et autres contestataires) surveillés par le biais de leur compte Facebook et de leur téléphone mobile/géolocalisable.

Le numérique était censé nous faciliter l’existence, rendre le travail plus intéressant, favoriser la participation politique de tous. A l’heure où les gouvernements du monde entier travaillent à la mise en place de la 5G, n’est-il pas urgent d’examiner ensemble la face sombre des technologies de l’information ? Quel est l’impact social et écologique de nos habitudes électroniques, et de l’injonction qui nous est faite de se servir d’internet pour tous les détails de notre vie ? Quelle marges de manœuvre nous reste-t-il, existe-t-il des résistances ?

Le débat sera lancé par un exposé de Matthieu Amiech et Célia Izoard, habitants et gilets jaunes du Tarn, membres du groupe MARCUSE qui a publié un manifeste contre l’informatisation de la société : La Liberté dans le coma. Essai sur l’identification électronique (éditions La Lenteur, 2019).

Cette soirée est organisée par les Gilets jaunes de Gaillac, dans la série des réunions et débats publics qui ont eu lieu depuis février dans le Tarn sur la santé, l’éducation…

1 Falafels à prix libre, chacun peut apporter à boire et à manger en complément.

Une soirée de solidarité avec le peuple palestinien à ne pas manquer

Publié le

Une soirée de solidarité avec le peuple palestinien à ne pas manquer

Au mois d’octobre 2018 nous sommes 4 tarnais à avoir participé à un voyage solidaire en Palestine , plus exactement en Cisjordanie occupée. Ce voyage était organisé par l’Association France Palestine du Tarn et Garonne . Nous avons pris l’engagement auprès des hommes et des femmes que nous avons rencontrés là bas et qui résistent au quotidien à l’occupation et à ses effets dévastateurs de témoigner .

> > > C’est le sens de la soirée que nous avons programmée dans le Tarn le vendredi 17 mai à partir de 18h à la salle des fêtes de Lagrave . Elle fait suite à deux initiatives analogues en Haute Garonne et en Tarn et Garonne.

> > > Cette soirée coorganisée par le Comité Palestine 81 et l’Afps 82 est rendue possible grâce à plusieurs partenariats. Nous remercions en particulier l’association de Lagrave » les Mécanos de la solidarité » qui nous accueille  et nous facilite l’organisation matérielle de ce moment.

Récital de poésie palestinienne, buffet convivial , témoignages et échanges sont au rendez vous. 

Une participation financière libre ( mais nécessaire!) est souhaitée pour couvrir les frais engagés. Pensez à téléphoner pour réserver( voir contacts et programme sur l’invitation en pièce jointe)

> > > Nous vous attendons nombreuses-eux. Le peuple palestinien à plus que jamais besoin de notre soutien!

> > >   Le groupe de voyageurs solidaires et pour le CP8 81

Gilets jaunes du rond-point des Zèbres appel à mobilisation

Publié le

Bonsoir

les Gilets jaunes du rond-point des Zèbres ou d’ailleurs, ainsi que leurs sympathisants sont invités à se rendre le jeudi 21 février avant 18h,
devant  la salle des fêtes de Brens,  où aura lieu une soirée organisée dans le cadre du Grand Débat national.

Nous distribuerons notre  brochure contenant la synthèse du débat citoyen que nous avions-nous mêmes organisé le 8 février.

Ainsi que nous l’avons fait dans la salle des Spectacles de Gaillac, nous entrerons ensuite dans la salle, pour quelques instants seulement, le temps d’expliquer pourquoi nous ne participerons pas à ce Gand débat du 21 à Brens.
Ni à aucun autre

Après quoi nous sortirons afin de tenir notre AG hebdomadaire à l’extérieur du bâtiment (la météo  nous promet que cela sera possible).

A celles et ceux qui ne seraient intéressé.e.s que par
l’AG, nous  donnons donc rendez-vous jeudi 21 à 18h30 devant la salle des Fêtes de Brens

Aveyron: URGENT//AMASSADA//RASSEMBLEMENT DE SOUTIEN

Publié le

URGENT//AMASSADA//RASSEMBLEMENT DE SOUTIEN

Jeudi au matin les gendarmes sont intervenus un énième fois sur la
plaine de lAamassada. Ils ont embarqué 5 copines et copains qui ont
été placé en garde à vue.

Vendredi matin ils étaient présentés devant le juge des libertés
car le procureur demandait leurs placements en détentions provisoire.

Le juge ne les a pas mis en prison mais leur a notifié une
INTERDICTION DE TERRITOIRE.

2 sont interdits de séjourner dans l’Aveyron et 3 à St Victor et
Melvieu jusqu’à l’attente de leur procès le 3 juillet !!!!!

Les chefs d’inculpations sont occupation illégale, dépôt de déchets
sur la voie public, obstructions de passage et refus  de
prélevementd’Adn.

Nous voyons là une escalade policière et judiciaire et une volonté
délibérée de criminaliser la lutte de l’Amassada.

Outre le fait de la lutte contre le mega transfo, il est plus que
nécessaire d’apporter notre soutien à celles et ceux qui risquent de
la prison car ils s’opposent à des gouvernants qui veulent tout
détruire au nom du capitalisme.

Pour cela un RASSEMBLEMENT est prévu demain DIMACHE 10 FÉVRIER à
l’AMASSADA à partir de 12h ​pour celles et ceux qi veulent partager
un picnic et à 14h pour l’assemblée.

Soyons nombreuses et nombreux à dénoncer l’état autoritaire qui se
met en place car nous sommes tous concernés.
Aujourd’hui ce sont eux et demain.. ??

TOUTES ET TOUS À L’AMASSADA !

Mobilisation en Aveyron: l’Amassada

Publié le

Nous sommes extrêmement heureu.ses de vous inviter à la fête des 4 ans
de l’Amassada, qui se déroulera le samedi 19 janvier sur les belles
terres des plateaux aveyronnais.

Terres que nous ne voulons pas voir saccagées par des hectares de béton,
de lignes THT, de parcs éoliens ou photovoltaïques gigantesques, pleins
de l’hubris d’une civilisation qui s’effondre.

Depuis 4 ans nous défendons ces lieux et proposons une autre vision du
monde, proche du terrain, proche des gens qui y vivent, parce que seuls
rien n’est possible face à ce système toujours plus vorace et
destructeur.

Cette lutte est belle, car elle parie sur les forces du vivant contre
celles de la mort. Elle parie sur les communs, le partage et non sur
l’individualisme vide, la concurrence. Cette lutte vit aussi par celles
et ceux qui la nourissent, qui la font vivre, ici, ailleurs. Cette lutte
est solidaire et imbriquée dans les luttes territoriales, les luttes
écologistes et sociales qui partout en France et ailleurs s’organisent
contre le mensonge de ceux d’en haut.

Pour le programme des festivités:

– Dès l’après-midi : plantation d’arbres autour de l’Amassada

– En soirée : repas, bal folk et masqué, ensuite DJ électro boom

Et dimanche à 18H : projection de l’excellent documentaire ukrainien sur
la révolte de la place Mïdan : « Winter on Fire, Ukraine’s Fight For
Freedom » , de Evgeny Afineevsky, nomminé aux Oscars en 2016 et interdit
en Ukraine.

Pour se rendre à l’Amassada voir le blog douze.noblogs.org

et  https://douze.noblogs.org/files/2015/01/arriver__a_lAmassada.pdf

Venez masqués ohéohé!!!! et garez vous au village de Saint Victor,
passez par le stade et puis c’est indiqué (prévoir lampe de poche)

A samedi

PAS RES NOS ARRESTA

Dis leur que j’existe – Une histoire sahraouie

Publié le

Du côté des sahraouies

Festival des Droits de l’homme

dis leur que jexiste

Documentaire de Manue Mosset – France – 2016 – 1h02

Dis-leur que j’existe trace le portrait de Naâma Asfari, juriste et militant indépendantiste sahraoui, condamné à 30 ans de prison par le Maroc ; et de sa femme, Claude Mangin, qui continue de mobiliser et de sensibiliser à la situation du Sahara Occidental, et au sort de son mari, dans l’espoir d’une libération ou au moins d’un nouveau procès juste et équitable…

Projection et rencontre avec Claude Mangin

Mercedi 23 janvier, à 21h, au cinéma le Cratère (Toulouse)

Jeudi 24 janvier, à 21h, au cinéma le Casino (Lavelanet)

Jeudi 31 janvier, à 19h, à la Bourse du travail (Tarbes)

Expulsion imminente au site occupé de St Victor (Aveyron)

Publié le Mis à jour le

Expulsion imminente au site occupé de St Victor (Aveyron)
La lutte contre le méga-transformateur a besoin que toutes les personnes
disponibles convergent au plus vite pour faire face. Le transfo, c’est 5
hectares de terres de terres cultivées qui seront converties en point
d’aiguillage pour la vente d’énergies renouvelables à l’international.
En même temps c’est tout le territoire local qui est envahi par des
promoteurs pour la construction d’éoliennes ou de photovoltaïque.
Ces constructions qui font partie du grand projet de la transition
énergétique vers du tout électrique en France n’ont rien à voir avec
quelque chose de propre ou de citoyen. Pendant que l’état et les
instances locales font passer cela pour des projets concertés auprès du
public, ce sont les gendarmes mobiles, des tonnes de paperasse et des
élus véreux qui vendent le territoire. Ici le parc naturel régional des
Grands Causses, ailleurs les multitudes de projets qui minent les
territoires.
Ce saccage n’est acceptable ni ici, ni ailleurs.
Voici l’appel du collectif Amassada :
Appel à converger sur Saint-Victor
Un huissier accompagné de gendarmes a délivré aux occupants de l’Amassada l’ordonnance  du TGI de Rodez : « ordonnons l’expulsion de tout occupant se trouvant irrégulièrement sur les dites parcelles et ce sous astreinte de 2000 euros par jour calendrier entamé par infraction constatée et par personne contrevenante ». Selon notre avocat cela présume une expulsion très rapide. En assemblée, ce soir, nous avons décidé d’appeler :
1. A converger dès maintenant sur l’Amassada car cette nouvelle façon de
gérer les luttes par l’amende doit être combattue en tant que telle.
Cette guerre psychologique est, semble-t-il, la nouvelle manière de
neutraliser les luttes territoriales et écologistes. Nous refusons de
nous y plier, c’est pour cela que nous serons au petit matin sur les
barricades. Garez vos voitures dans le village et montez à l’Amassada
masqué pour éviter les amendes.
2. A se retrouver, quoi qu’il arrive, mercredi 16/01 à  13h30 devant le
tribunal de Millau.
3. A se retrouver samedi 19/01 à 11h00 place la Poste à Saint-Affrique.
Ensuite nous fêterons comme prévu les quatre ans de l’Amassada en bal
masqué.
Il nous faut être nombreu.ses et mobilisé.es autour de l’Amassada, nous
appellons aussi les collectifs de soutien à se mobiliser pour des caisses
de solidarité, et à rester très vigilants quand au démarage des travaux,
face à cette attaque on apelle aussi chacun.e à agir chez soi par tous
les moyens jugés bons pour faire connaître ce qui se joue ici.