Actualité locale

Film débat sur les prisons

Publié le

« DES DEUX COTÉS DU MUR – CONTRE UNE SOCIÉTÉ CARCÉRALE »

en présence du GENEPI Toulouse.

PROJECTION-DÉBAT TROUBLE #20 :

Pour celles et ceux qui se trouvent à l’intérieur, la lutte contre les prisons est souvent une lutte pour la survie, un combat constant pour préserver sa dignité dans un endroit conçu pour vous abattre.

Pour celles et ceux qui se trouvent à l’extérieur, la prison est une bataille pour maintenir des liens avec les personnes que l’État voudrait vous faire oublier.

Les prisons sont construites pour être des forteresses impénétrables, des sanctuaires du pouvoir et une menace quotidienne qui nous oblige à accepter une vie d’exploitation et d’abus.

C’est une expérience perpétuelle sur la régulation et la psychologie des personnes, et une usine clandestine qui utilise le
travail forcé des prisonniers.

Date : le  Jeudi 5 Septembre à 20H30
Lieu : Café associatif l’Astronef (3 place des avions – Rangueil / à 300 mètres du métro Saouzelong)
Durée : 39 minutes en VOSTFR puis débat
Prix : Participation libre

A PROPOS DE GENEPI

Le début des années 1970 est marqué par de violentes émeutes au sein des établissements pénitentiaires. Les pouvoirs publics décident alors d’ouvrir les portes des prisons à des intervenants extérieurs en instaurant un lien entre les étudiants et les personnes incarcérées. C’est ainsi que le 26 mai 1976, le GENEPI voit le jour.

Pour plus d’informations sur Genepi : Site Web [4], Facebook [6]

A PROPOS DE SUBMEDIA

Trouble est une série documentaire mensuelle destinée à être
projetée en groupe, en équipage, en public. Nous espérons que ces
vidéos aideront à favoriser une discussion critique et à susciter des initiatives d’organisation et d’actions locales.

Fondé en 1994, SubMedia est un collectif de production vidéo qui vise à promouvoir des idées anarchistes et anticapitalistes et à aider les luttes sociales grâce à la diffusion de films et de vidéos radicaux.


Pour plus d’informations sur SubMedia : Site Web [7],


Publicités

Rencontre et discussion avec l’écrivaine anarchiste et féministe Sarah Haidar

Publié le

Rencontre et discussion avec l’écrivaine anarchiste et féministe Sarah Haidar autour de ses livres La Morsure du coquelicot aux éditions blast et Virgules en trombe aux éditions Libertalia.

« Ce qui m’a toujours amusé et intrigué dans ce pays, c’est bien cette question paranoïaque immanquablement posée par les paresseux : « Pourquoi maintenant ? » Depuis bientôt un siècle, l’indécence et la misère devaient encore s’épaissir, grossir, gonfler, indéfiniment, et à chaque fois qu’elles semblaient atteindre un seuil insurmontable, nous allongions le sursis, comme pour laisser à nos enfants l’effroyable corvée de l’insurrection, puisqu’ils auront certainement plus de raisons que nous pour foutre la pagaille… »

Des femmes et des hommes résistent à un pouvoir central autoritaire et prennent la rue, la prison ou le maquis : face à un État criminel et répressif, la lutte armée est devenue une nécessité. De ce roman d’anticipation autant que de révoltes émergent des voix apatrides qui font écho aux insurrections récentes. Polyphonie à l’écriture acérée, aussi brutale que lyrique, La Morsure du coquelicot éveille une promptitude à la désobéissance et au refus avec une poésie sans concession sur la violence des révolutions.

Un livre à l’image de l’engagement de l’écrivaine et journaliste algérienne : roman d’utopie et combat littéraire, social et politique.

Librairie Floury Frères
36 rue de la Colombette
31000 Toulouse
05 61 63 44 15
Fb : Floury Frères

4 mois de grève au NH Collection Marseille : continuons la solidarité active et financière ! /9 août 2019

Publié le

soutien aux femmes de chambre du NH HOTEL en grève depuis le 11 avril 2019,

une action est organisée le 25 août 2019.
RENDEZ-VOUS 10h
Terminus Navette et Tram à Blagnac (31)
Soutien de tous souhaité.

Les femmes de chambre de l’hôtel NH Collection Marseille sont en grève depuis plus de 04 mois et le conflit reste bloqué, avec l’échec de la médiation préfectorale, sabordée par le sous-traitant ELIOR et ses propositions méprisantes tout comme l’attitude partiale de la médiatrice, trop proche du positionnement patronal.
Face à ce blocage, nous nous adressons directement au groupe NH pour qu’il prenne ses responsabilités et dégage ELIOR !

caisse_de_greve_nh

4 mois d’un conflit devenu emblématique. Cette grève, la plus longue dans l’hôtellerie marseillaise, a déjà marqué les esprits et dépassé les frontières locales en étant au cœur d’un débat public sur les conditions de travail des « invisibles » de la propreté qui est remonté jusqu’au gouvernement.

4 mois de lutte déterminée pour la dignité et le respect face au mépris, aux conditions de travail et de rémunérations indignes imposés par le sous-traitant ELIOR et le donneur d’ordre NH Hotel group.

4 mois de lutte face à la répression orchestrée au service des intérêts privés  ! Contrôles, évacuations policières, GAV, poursuites, fichage ADN… tout l’arsenal répressif a été déployé pour tenter de les faire taire ! Plusieurs camarades sont encore convoqués au mois de juillet.

JPEG - 3.9 Mo

4 mois d’une solidarité exemplaire ! Les grévistes ont pu compter sur une large solidarité active sur le piquet et financière avec une caisse de grève qui a permis de couvrir les pertes de salaire depuis avril.

La grève ne prendra pas de vacances cet été ! Pour aider la grève à tenir face à ces exploiteurs jusqu’en septembre et au-delà, nous appelons à poursuivre la campagne de don. Nous avons besoin de votre aide, les femmes de chambre doivent gagner !

# Caisse de grève en ligne : https://www.lepotsolidaire.fr/pot/mcvvrkn0

# ou chèque à l’ordre de CNT-SO (mention au dos « solidarité NH ») à retourner au 24/28 rue de l’Abbé Féraud 13005 Marseille

JPEG - 97.6 ko

4 mois et la mobilisation continue sur la base des revendications : rappels et compensations pour les impayés sur salaire, augmentation des salaires et 13° mois, compensation des dimanche travaillés à 50%, organisation du travail respectueuse de la vie privée, changement de sous-traitant ou internalisation par le groupe NH !

Contre l’exploitation et le mépris, seule la lutte paye!

N. doit rester à Toulouse – rassemblement de soutien

Publié le

« Non à l’expulsion de N. – rassemblement de soutien

N., étudiant en LLCE arabe à l’Université Toulouse 2, et par ailleurs militant à l’Union des ÉtudiantEs de Toulouse (UET), a reçu une obligation de quitter le territoire français. Il est menacé d’expulsion, alors même qu’il est en cours de validation de sa licence. Cette décision est une injustice sans nom qui mérite d’être dénoncée : N. a le droit d’étudier en France, il a aussi le droit de s’y installer. Il a ainsi déposé un recours devant le Tribunal Administratif et l’audience, publique, est fixée au mardi 20 août à 14h00 (salle 2).

En tant que militant-e-s antiracistes et internationalistes, nous défendons le droit à la libre-circulation et à la libre-installation pour tou-te-s. En tant que syndicalistes étudiant-e-s, nous revendiquons haut et fort qu’une place à la fac permette à quiconque d’obtenir automatiquement un titre de séjour ! Qui plus est dans un contexte national qui ne cesse de remettre en question ces droits, par une politique gouvernementale offensive, raciste et xénophobe. Nous serons mardi 20 août à 14h00 devant le Tribunal Administratif de Toulouse en solidarité avec notre camarade. Nous nous invitons toutes et tous à nous rejoindre pour un large rassemblement de soutien : soyons les plus nombreux-ses possibles pour faire ployer le jugement et faire annuler son OQTF !

N. étudie en France, il doit rester en France ! »

Rassemblement : Castaner, Macron et Philippe ont tué Steve

Publié le

Rassemblement : Castaner, Macron et Philippe ont tué Steve

Mercredi 31 juillet – 18h – Métro Jean Jaurès à Toulouse 

Plus d’un mois après la disparition de Steve suite à une charge de la Police lors de la fête de la musique, les autorités ont retrouvé le corps du jeune homme dans la Loire. Ils auront mis plus d’un mois avant de commencer des recherches sérieuses.

Philippe vient de prendre la parole. Il réfute le lien entre la charge de la Police et la mort de Steve. Il assume les violences policières. Lui et son gouvernement sont pourtant les premiers responsables.

Des dizaines de milliers de personnes, amiEs, proches, anonymes révoltés par cet énième cas de violence policière ont demandé « Où est Steve ? ». Dernièrement, 85 personnes ont déposé une plainte collective « pour mise en danger de la vie d’autrui et violences volontaires par personnes dépositaires de l’autorité publique » contre cette intervention policière.

Steve est mort car il a dû fuir la Police, ses LBD, ses coups de matraques, ses grenades et ses gaz lacrymogènes. Une charge insensée dont ils étaient conscients qu’elle risquerait de faire des mortEs. 14 personnes ont dû être secourues dans la Loire.

Alors de qui se moque-t-on ? Cette affaire nous en rappelle tellement d’autres !

Récemment celle de Zineb Redouane à Marseille qui a été tuée par un tir de grenade lacrymogène. Mais aussi Adama Traoré, Rémi Fraisse, Zyed et Bouna… La liste des morts à cause des violences policières ne cesse de s’allonger dans l’impunité la plus totale. Les gouvernements couvrent les policiers auteurs de violence comme leur hiérarchie. Pour preuve, le donneur d’ordre de la charge a été décoré par Castaner suite à la disparition de Steve. Castaner qui a également décoré gradés et policiers pour les féliciter d’avoir réprimé violemment le mouvement des Gilets jaunes.

Face à la généralisation des violences policières, au régime autoritaire qui est en train de s’installer dans le pays, pour que toute la vérité soit faite sur la mort de Steve, nous appelons à nous rassembler ce mercredi 31 juillet à 18h à Jean Jaurès

STOP aux violences policières !

STOP à l’impunité policière et aux MENSONGES qui suivent les drames !

Qui a tué Steve ? Il y a une chaîne de responsabilité. Castaner doit démissionner !

Trois faucheurs volontaires en garde à vue

Publié le

3 faucheurs devant les juges !

Les 3 faucheurs volontaires mis en garde à vue à la gendarmerie de
Villefranche de Lauragais pour le fauchage de 5 parcelles d’essai de
tournesol OGM, ont été très rapidement transférés au Tribunal de Grande
Instance de Toulouse.

Après quelques heures passées en cellule, ils ont été entendus par le
substitut du procureur. Il leur a été signifié leur comparution devant
le Tribunal de Grande Instance le 6 novembre 2019 à 8h30 sous le chef
d inculpation de « destruction du bien d’autrui en réunion, ».

Les poursuites pour le refus de prélèvement d?A.D.N. étant abandonnées.

Dans l attente du procès, ils ont été placés sous contrôle judiciaire,
leur interdisant de se rendre en haute Garonne et leur interdisant un
quelconque contact entre les trois prévenus.

Après décision du juge des libertés, ils ont été relâchés vers 16h,
accueilli par un comité de soutien venant de nombreux départements.

Comme trop souvent, seuls 3 des participants à cette action seront
jugés, et ce malgré que les 63 faucheuses et faucheurs aient donnés aux
gendarmes et au procureur de la république leurs noms et adresses et
demandent à être jugés solidairement.

Les faucheurs et faucheuses volontaires continuent et continueront de
dénoncer les cultures OGM, l usage des pesticides et le brevetage du vivant.

Défense collective à Toulouse

Publié le

On est là !et on dégomme LA RÉPRESSION !Rencontre nationale Le 6 et 7 juillet à Toulouse Pour une pratique collective de défense RENCONTRES DISCUSSIONS ATELIERS CANTINES APÉROS defensecollectivetoulouse.noblogs.org

APPEL à des rencontres nationales contre la répressionLe mouvement des gilets jaunes s’inscrit dans la durée. C’est une situation inédite. Il est confronté depuis les premiers jours à une répression d’État massive et machinale. Face à cette répression, la Défense Collective de Toulouse propose depuis plusieurs mois de se défendre ensemble, en opposant à la répression l’unité et la solidarité. Nous défendons tout le monde et apportons notre soutien aux réprimés, notamment aux prisonniers et à leur proches.Mais la bataille ne fait que commencerCet automne déjà plusieurs dizaines de procès sont prévus, sans compter ceux qui ne tarderont pas à venir d’ici là. Aussi, il nous semble vital de penser la défense du mouvement, dans le mouvement et à une échelle plus large. Pour cela, nous appelons tous les ronds points, groupes et assemblées – et plus généralement tous les gilets jaunes qui se sentent impliqués par cette question – à venir participer à des rencontres nationales que nous proposons d’organiser à Toulouse les 6 et 7 juillet 2019.Elles seront l’occasion d’échanger sur les pratiques de défense, de voir ce qui est mis en œuvre, ici et là, et comment nous pouvons nous entraider. Elles seront aussi l’occasion de réfléchir à quelles positions et quels propos issus du mouvement construire et adopter collectivement, face à la répression. Parmi les acquis dans nos pratiques de lutte en gilet jaune, il y a le refus des représentants. Depuis le début ,ce mouvement a toujours refusé de voir sa parole confisquée par qui que se soit. Aussi, et sans préjuger du soutien qu’ils peuvent apporter, il nous semble nécessaire de ne pas laisser le monopole de la défense aux avocats et aux associations.Défendons-nous, affirmons publiquement notre soutien aux réprimé., Organisons la mobilisation générale des gilets jaunes contre la répression. Enfin, on ne saurait parler de répression sans faire état du soutien à apporter aux prisonniers. Il nous semble essentiel que ce mouvement, qui s’est bâti sur l’unité et la solidarité dans la lutte, ne se rende responsable de la division au sein de la prison, entre les personnes incarcérées GJ et les autres. Au contraire, l’arsenal que déploie aujourd’hui la justice contre nous, n’est que la continuité de la répression du quotidien contre les pauvres, les exploités. Ce sont eux qui peuplent les prisons, et nous ne leur tournerons pas le dos.Rendez vous à Toulouse les 6 et 7 juillet .Nous vous invitons à vous faire connaître pour l’organisation de ces journées (hébergement, cantine, …) et que nous puissions organiser les deux jours dans les meilleures conditions. Nous vous invitons également à nous envoyer vos propositions de discussions, vos questions pour ces journées ! Pour cela, envoyez un mail à rencontredefense@riseup.netDefense Collective Toulouse defensecollectivetoulouse.noblog

Toulouse mobilisée contre le G7 !!

Publié le

Rassemblement pour dire « non au G7 et à son monde

Le G7 c’est quoi ?

Le G7, qui regroupe les 7 pays parmi les plus riches de la planète : États-Unis, Japon, Allemagne, France, Royaume-Uni, Italie et Canada, se réunira sous la présidence de la France, du 24 au 26 août, à Biarritz.

Avec un cynisme sans complexe, la priorité annoncée est la lutte contre les inégalités : sociales, entre hommes et femmes, liées à dégradation de l’environnement… Mensonges et pure communication !

Pourquoi s’y opposer ?

Ce sommet n’a pour but que de perpétuer un système au service des plus riches et des multinationales, basé sur la libre circulation des capitaux, le libre-échange et la déréglementation, comme le CETA, qui place les multinationales au-dessus des États. Ce système dévaste la planète, pille ses ressources, et impose les politiques austéritaires et antisociales qui entrainent l’appauvrissement généralisé des peuples, la dégradation des conditions de vie et de travail.

Les sommets du G7 formalisent la domination des principales puissances économiques occidentales, ils servent à passer les compromis les plus favorables aux intérêts du capitalisme. C’est dans ce cadre que se décident les politiques économiques et financières qui seront imposées aux peuples du monde. Alors que les crises sociales, politiques et environnementales, ravagent la planète, ce sont eux aussi qui organisent le durcissement des politiques migratoires.

A l’heure où le mouvement des gilets jaunes dure depuis plus de six mois et subit une répression sans précédent, il est évident que ce sommet sera, une fois de plus, un laboratoire du maintien de l’ordre et de la criminalisation de tout mouvement social. Les habitantEs de Biarritz et des alentours, qui ne l’ont bien sûr pas choisi, vont subir une limitation de leurs libertés de manifester, allant jusqu’à une interdiction de circuler à certains endroits, des contrôles à répétition avec une présence disproportionnée d’agents des forces de l’ordre (environ 15000). Et bien sûr, tout cela a un coût : 24 millions d’euros sans compter l’armée, les primes, les heures sup …

Si ça ce n’est pas du gaspillage d’argent public !!

Le contre-sommet en actions pour dire non au G7

Les plateformes EZ (Pays Basque) et AlterG7 (France), réunissant plus de 90 organisations et associations, appellent à se rendre au forum social du contre-sommet pour nous opposer à cette imposture, du 19 au 26 août à Hendaye-Irun.

Une manifestation est prévue le 24 août et des blocages les 25 et 26 août.

Lors des forums du 21, 22 et 23 Aout, il s’agira de réfléchir à la rupture avec la logique capitaliste, de partager les solutions concrètes d’alternatives à ce système qui engendre dérèglement climatique, lois liberticides, domination de genre, guerres, racisme … Il faut se mobiliser pour construire et défendre d’autres modèles.

– Pour un monde où justice sociale, solidarité, égalité sont des exigences concrètes.

– La fin du patriarcat et de la division sexuée du travail,

– L’action déterminée contre le dérèglement climatique et en faveur de modes de vie respectant et préservant l’éco système,

– Un monde basé sur la solidarité entre les peuples, l’anti-impérialisme et l’internationalisme, des relations internationales démilitarisées,

– Le droit à l’autodétermination des peuples,

– Les mêmes droits pour toutEs les habitantEs de la planète !

Nous soutenons toutes les initiatives d’opposition à ce sommet.

Nous appelons à participer à la première manifestation contre le G7 qui aura lieu le 13 Juillet à Biarritz, puis au contre-sommet du 19 au 25 août à Hendaye-Inrun.

Localement, nous appelons à un rassemblement le jeudi 27 juin place Jean Jaurès à Toulouse pour dire NON AU G7 et à son monde !

Premiers signataires : Attac Toulouse, collectif ZAD 31, NPA 31, RASH Tolosa, Solidaires 31, Union Antifasciste Toulousaine, Union Communiste Libertaire, Union des EtudiantEs toulousainEs …—
To unsubscribe: <mailto:toulouse-interne-ucl-unsubscribe@lists.riseup.net>
List help: <https://riseup.net/lists>