Mobilisons nous pour Mathieu Rigouste

Publié le

RDV le 12 décembre à 8h devant le tribunal (métro palais de justice)

Du collectif Vérité et Justice 31 :

En 2013, la BAC l’attrape, l’étrangle, lui casse le poignet en le traînant
par les menottes et l’embarque. Au commissariat, les flics lui mettent la
tête dans des murs et des portes puis le jettent par terre dans le couloir.
Il est laissé au sol, tout ça menotté.

Comme d’hab’, les flics portent plainte contre celui qu’ils ont défoncé.
Mathieu Rigouste est accusé de violences sur agents, outrages et
rebellions… Le procédé est bien connu, il sert à faire taire toute
résistance, à se couvrir de toute accusation de violence « non-légitime » et
au passage se faire des thunes pour les policiers.

Ce traitement habituel pour les quartiers et les immigrés est de plus en
plus répandu. Dans l’affaire Traoré, des frères sont incarcérés, des
proches poursuivis, comme c’est le cas pour la soeur Assa Traoré qui depuis
un mois fait l’objet d’un acharnement judiciaire avec quatre plaintes
deposées contre elle, dont trois portées par les gendarmes directement
responsable de la mort d’Adama. Et c’est encore le cas dans d’autres
affaires comme le jeune Mehdi à Lyon, Hakim Ajimi, Amine Bentousi, … les
victimes de violences policières et leurs soutiens se retrouvent attaquées
pour de soi-disant outrages, rébellions, violences, diffamation, alors
qu’ils et elles ne réclament que justice et vérité.

Mathieu est chercheur et militant contre les violences policières et le
racisme d’Etat : Pour politiser le dossier, la police a rajouté à
l’instruction l’un de ses textes sur l’affaire pour charger Mathieu.

A nous, de le politiser l’affaire autrement!

Pour nous, ce procès sert à la fois à masquer les violences des forces de
l’ordre et à casser un chercheur militant.

C’est donc lui qui sera jugé le 12 décembre. Il risque 3 ans de prison et
45 000 euros d’amende alors que les flics ceux qui l’ont assénés de coups
sont tranquilles.

°° Nous appelons donc à nous rassembler devant le tribunal [Palais de
Justice] le 12 décembre à 8h pour soutenir Mathieu et pour ne pas laisser
silencieusement la justice couvrir les forces de l’ordre.

Des prises de parole seront organisées, autour d’une soupe et [d’un] café
bien chaud pour tenir jusqu’à 12h. Vous êtes les bienvenu.es [ » pour
soutenir Mathieu et dénoncer avec nous l’impunité policière et la justice
partiale »] pour venir dénoncer ce que la police et la « justice » nous font
vivre

°°Tout le temps du procès, Table de presse devant le tribunal

°°12h,, Intervention radio sur Canal Sud

°°14h, prises de paroles dans les locaux de Canal Sud pour revenir sur le
procès et parler des violences policières à Toulouse.

SOLIDARITE AVEC TOUTES NOS SOEURS ET FRERES QUI VIVENT L’INJUSTICE AU QUOTIDIEN

POUR THEO, MARIE-REINE, ADAMA, GAYE, WISSAM, LAMINE, HOCINE, ANGELO ET TOUS LES AUTRES

PAS DE JUSTICE PAS DE PAIX !!