Ciné libertaire dans le Tarn

Publié le Mis à jour le

Un festival du film libertaire dans le Tarn, c’est de la bombe !
15 septembre 2019.
Le groupe ELAFF composé d’individu-e-s libertaires aux analyses écologistes, anarchistes, antifascistes et féministes organise le 1er « festival du film libertaire » dans le Tarn en octobre 2019.
Pourquoi un tel festival ? Il s’agit principalement de déconstruire les préjugés et les idées reçues sur l’anarchisme social et les anarchistes. Les films programmés ont été choisis pour encourager la réflexion et les discussions suivant d’autres grilles d’analyses. Les projections seront accompagnées de débats, de concerts… pour faire de ce festival du film libertaire un temps de rencontres politiques et conviviales.
Les dates :
– Mercredi 2 octobre 2019 à la salle Arcé d’Albi avec « Le Géographe et l’île » film de 2018 de Christine Bouteiller. Un film qui suit les pas du géographe Philippe Pelletier sur l’île japonaise d’Iwaishima où se déroulèrent des luttes antinucléaires et environnementales. Le débat qui suivra cette projection sera animé par Philippe Pelletier lui-même.
-Samedi 5 octobre et dimanche 6 octobre au café Plum de Lautrec pour « Ni Dieu Ni Maître » (volets 1 ; 2 et 3) documentaire de Tancrède Ramonet de 2016 traite de l’histoire mondiale de l’anarchisme social, de sa naissance à nos jours. Après la diffusion télévisée des volets 1 et 2, le 3ème, sera proposé en avant-première intergalactique. Les débats seront animés par Tancrède Ramonet lui-même. Ces deux journées au café Plum se termineront par un concert (Achab samedi soir & Casse-bonbons, dimanche soir).
– Vendredi 11 octobre au Clap’cinéma de Carmaux pour « La Vague », film de 2008 de Dennis Gansel (inspiré du roman de Todd Strasser) sur l’expérience d’un professeur avec ses élèves sur un possible retour du totalitarisme dans un pays ayant connu un régime fasciste. Le débat qui suivra sera animé par des membres du groupe ELAFF.
– Mardi 15 octobre au ciné’Vertigo de Graulhet avec « Vivre l’Anarchie » de Michel Mathurin (2019) sur les communautés anarchistes de la fin du XIXème siècle.
A confirmer :
– octobre au ciné La Halle de Rabastens avec « Bienvenue à Gattaca », film de 1997 de Andrew Nicoll sur une société eugéniste. Débat animé par Célia Izoard (membre de la revue « Z » et du collectif « Oblomoff »).
– octobre au Ateliers, rue Mérigonde à Castres avec « Regarde elle a les yeux grands ouverts » film de 1980 de Yann Le Masson sur les luttes de membres du MLAC pour obtenir le droit à l’avortement libre et gratuit.

Venez nombreuses et nombreux, vous ne risquez rien : le service de sécurité sera assuré
directement par la police présente à chacun de nos événements.
ELAFF.
Retrouvez le programme complet du festival sur la page facebook du groupe ELAFF81
Contact : groupe-elaff@rise-up.net

Comme pour tout évènement il y a des imprévus, le notre concerne la date du 5 octobre au café Plum, Le volet 3 de Ni Dieu, Ni Maitre une histoire de l’anarchisme est décalé à 14h heure au lieu de 15h30.La date annoncée dans le communiqué à Castres aura lieu le 22 octobre à 20h au Café Jean Jaurès. Le Film pour rappel est « regarde elle a les yeux grands ouverts », il traitre du MLAC, mouvement féministe des années 70. Ce groupe revendiquait le droit à l’avortement et à la contraception. Leur lutte consistait non seulement à pratiquer des avortements, mais aussi des accouchements à domicile. Ces femmes militaient pour que l’accouchement et l’avortement soient contrôlés et voulus par les femmes elles-mêmes. En arrière-plan de la lutte, s’inscrit une partie de la vie à la « Commune », une communauté près d’Aix et les désaccords après le vote de la loi dite Veil sur l avortement (1975)