Réunion publique Kanaky

Publié le

L’Association des Kanak de Toulouse reçoit ce lundi 19 mars, à partir de 18H à la pizzeria Belfort, une délégation de jeunes du Front de Libération National Kanak Socialiste (FLNKS), mouvement indépendantiste à l’origine des luttes pour les droits du peuple kanak des années 1980.

En 2018 aura lieu un référendum d’autodétermination de la Nouvelle Calédonie, colonie française depuis 1853, qui pourrait aboutir à l’indépendance de l’archipel. A l’approche de cette échéance, l’Etat français semble mettre en oeuvre tous les moyens à sa disposition pour s’assurer de garder ce territoire dans son giron (en biaisant les conditions du référendum et la question à mettre au vote notamment).

Si Survie n’entend pas prendre position sur cette question, qui n’appartient qu’aux Calédoniens, notre rôle en tant qu’association anti-colonialiste est de rappeler la nature coloniale actuelle de la relation entre la France et la Nouvelle Calédonie : inégalités sociales patentes entre les Kanak d’une part, et les Caldoches et Métros d’autre part ; concentration des moyens de production dans les mains des intérêts français et des non-indépendantistes ; incitations financières et fiscales à l’installation de métropolitains ; discrimination à l’embauche – notamment des fonctionnaires ; présence militaire, répression policière et judiciaire ciblée sur les Kanak ; économie tournée vers l’exportation au détriment de l’autosuffisance ; persistance de la monnaie coloniale ; faiblesse organisée de l’enseignement supérieur…

Il s’agit d’une occasion rare de rencontrer les représentants de ce mouvement qui lutte pour l’indépendance! Venez nombreu-ses-x !