Soutien au peuple Kanak

Image Publié le

Publicités

Case santé: appel à soutien financier

Publié le

Bonjour à tou-te-s,
c’est la période à laquelle traditionnellement nous diffusons la campagne d’adhésion et de soutien financier à la Case de Santé. 2018 ne fera pas exception.
Pourquoi adhérer et/ou faire un don à la Case de Santé ?
Douze années que les portes de l’immeuble du 17, place Arnaud Bernard se sont ouvertes pour la première fois. Depuis, des milliers de personnes, les ayant passées, ont trouvé un lieu de santé où, en confiance, elles ont pu construire des réponses adaptées à leurs besoins en santé.

Nous avons développé un projet innovant pour aboutir à un modèle de service de santé de premier recours assez inédit en France. L’équipe professionnelle compte à présent 21 membres, la structure reçoit des stagiaires du champ sanitaire et du champ social tout au long de l’année, des médecins en formation, elle constitue un terrain de recherche, on y développe des pratiques et des modes d’organisation innovants…

L’aventure n’aurait pas tenu sans le soutien permanent de nombreuses personnes, chacune à leur manière, et avec leurs moyens. Parmi elles, des donateurs et donatrices qui ont toujours répondu lorsque nous lancions un appel à soutien financier au moment où se jouait la survie de la structure.

Nous vous invitons à participer à la campagne 2018 d’adhésion et/ou don à l’association la Case de Santé.
Cette source de financement nous est indispensable. Avec les recettes liées à nos activités (soins, formations…) c’est l’autre source de financement autonome de l’association. Le seul paiement à l’acte ne peut financer une structure comme la Case de Santé. Les subventions obtenues, jamais trop importantes et parfois insuffisantes, tendent à compléter nos ressources pour équilibrer notre budget. Vos adhésions et vos dons nous permettent plus de liberté, plus d’initiatives.

Ce que nous pourrons en faire :
Engager des actions ponctuelles ou régulières, dont on sait que les pouvoirs publics ne souhaitent pas les financer, ou qu’elles soient urgemment nécessaires à des personnes en situation de détresse sociale. Ainsi, chaque année, et cette réalité s’accroît depuis trois ans, nous sommes contraint-e-s de mettre à l’abri des personnes et des familles vulnérables alors que le dispositif d’hébergement d’urgence ne répond plus.
L’association étant autorisée à délivrer des reçus fiscaux, quelques soient leur montant, votre adhésion et/ou vos dons ouvrent droit à une réduction d’impôts selon les dispositions légales en vigueur (66% des sommes versées dans la limite de 20% du revenu imposable en 2017 ; ainsi une adhésion à 150 euros vous permet de réduire votre impôts l’année suivante de 100 euros, et ne vous « coûte » donc que 50 euros).
Pour l’établissement des reçus fiscaux, merci de renseigner votre adresse.
Vous pouvez également participer à cette campagne 2018 en la relayant autour de vous, sur les réseaux sociaux comme dans la vraie vie.
Merci d’avance pour votre engagement aux côtés de la Case de Santé !

Mobilisation migrant-e-s

Publié le

 

Les politiques dimmigration conduites par la France et lEurope dites de « lutte contre l’immigration irrégulière » bafouent les droits fondamentaux : liberté de circulation, droit à la santé, à l’éducation, au logement et au travail.
Ici, on n’accueille plus !
Combien de drames humains et de vies ôtées ?
Tous les ans, dans la seule Méditerranée, ce sont des milliers de personnes qui meurent en tentant de rejoindre le continent européen pour fuir les guerres, la misère, les dictatures.
Avec les décisions politiques contraires au droit maritime international qui entrainent la fermeture des ports et le refus d’accostage des bateaux comme l’Aquarius, la situation devient encore plus dramatique pour des femmes, des hommes et des enfants en détresse.
Des conditions d’accueil indignes !
Une politique migratoire aux conséquences graves !
– des mineurEs isoléEs abandonnéEs, alors que l’Aide Sociale à l’Enfance a l’obligation de les protéger, contraintEs à se soumettre à des tests honteux, comme les tests osseux scientifiquement contestés, pour prouver leur minorité
– des jeunes majeurEs, lycéenNEs et étudiantEs, expulséEs et qui ne peuvent finir leurs études
– des familles condamnées à la séparation, des enfants privés d’un de leur parent
– des demandeurEs d’asile éjectéEs par la mécanique du soupçon et la politique du chiffre
– des centaines de milliers de migrantEs contraintEs à un travail dissimulé et exploités
– des dizaines de milliers de migrantEs contraintEs de vivre à la rue ou dans des squats insalubres…
Les politiques migratoires menées par tous les gouvernements successifs sont basées sur le rejet, l’exclusion et l’aléatoire lié au pouvoir discrétionnaire du préfet.
La dernière en date, la loi Asile et Immigration du gouvernement, ne déroge pas à la règle et réduit toujours plus les droits des migrantEs, avec plus de répression, en instaurant le bannissement et en criminalisant le passage de la frontière.
Les principes fondamentaux de notre république, compte tenu de la déclaration des Droits de l’Homme et du citoyen, sont bafoués.
Ce sont des politiques qui ne font que favoriser la montée du racisme et de la xénophobie.
L’immigration est une richesse et pas un problème
Non, les travailleurs et travailleuses migrantEs ne sont pas responsables du chômage et des difficultés économiques de notre pays qui souffre des politiques d’austérité et de l’aggravation des inégalités, et non d’une prétendue invasion des immigréEs.
La société française s’est toujours enrichie économiquement et culturellement de l’apport de l’immigration, sans parler de l’exploitation des richesses naturelles des pays dont viennent la plupart des migrantEs.
Toutes ces lois liberticides visant les immigréEs engendrent une régression sociale sur nos droits et libertés.
Leur liberté est aussi la nôtre.
Régularisation de tous les sans-papierEs, arrêt des expulsions, arrêt de la criminalisation des aidants, fermeture des centres de rétention, accueil digne et respectueux des droits humains pour tous les migrantEs
L’anti-immigration ça suffit !
Rendez-vous Jeudi 11 octobre14h
au métro La Vache pour se rendre à l’OFII, OFFICE FRANÇAIS DE L’IMMIGRATION ET DE L’INTEGRATION

PAS d’autoroute Castres-Toulouse

Publié le

Vous avez été nombreux à répondre à notre appel à dons

MERCI A TOUS CEUX QUI ONT PARTICIPE !

Aujourd’hui, nous pouvons vous confirmer que grâce à vous le collectif des maires opposés au projet autoroutier ainsi que l’association la Coulée Verte ont déposé chacun un recours devant le Conseil d’État.

Toutefois, l’argent récolté est encore insuffisant pour faire face à tous les frais prévisibles !

Aussi nous faisons de nouveau appel à vous.

  • Vous n’avez pas encore donné … réfléchissez bien, êtes vous sûr de ne pas pouvoir nous aider ?
  • Vous avez dans votre entourage des personnes qui partagent votre opposition à ce projet … vous pouvez peut être les convaincre de participer à cet engagement citoyen !
  • Vous avez déjà donné … peut être pouvez vous faire plus ?

Pour tous ceux qui souhaitent participer, deux formules sont possibles :

– inscrire votre don sur le site de HelloAsso :

https://www.donnerenligne.fr/les-vallons/faire-un-don/3

– envoyer un chèque à l’ordre de :

Association Les Vallons

En Izarn
81700 Saint-Germain des Prés

En venant nombreux à cet évènement citoyen festif, vous contribuerez aussi à soutenir notre action. Nous comptons sur votre présence …

le samedi 20 octobre à En Solomiac à VERFEIL
à partir de 19h

Au programme, apéro-concert, prise de parole et table de presse des associations, cabaret cirque et concert de clôture !!!

A diffuser sans réserve !!!

Alternative libertaire en kiosque

Publié le Mis à jour le

Depuis novembre 2015, Alternative libertaire est  distribuée par les MLP, et s’est largement réimplantée en kiosque. Regardez ici où le trouver près de chez vous.
L’abonnement annuel est toujours à 20 euros, 15 euros pour les précaires, 30 euros hors France métropolitaine. Donc n’hésitez pas à vous abonner pour nous soutenir !
Encore mieux, pour aider Alternative libertaire à se maintenir en kiosque, souscrivez aux Ami.e.s d’AL.

Vous pouvez également soutenir Alternative Libertaire via le dispositif Presse et Pluralisme pour faire des dons au profit exclusif de leur journal favori, et bénéficier d’une réduction d’impôt égale à 66% du montant versé.

Édito : La boue

Pleins-Feux : Face au fascisme et au racisme, ne pas baisser les yeux

Syndicalisme

  • Grève interpro du 9 octobre : Une journée pour relancer la mobilisation sociale
  • International : Penser et agir concrètement par-delà les frontières
  • Peugeot-PSA : Ils poussent leurs cadences, nous comptons nos morts
  • Psychiatrie : À Paris, la fusion des colères est en cours

Politique

  • Macronisme : Collomb aux affaires, de Lyon à Benalla

Chronique : Échos d’Afrique :

  • L’aide publique au développement… des intérêts français

Chronique : Ni Dieu ni maître d’école

  • Changement de cap mais pas d’objectif

Social

  • Collectif : Pédagogies radicales : que fleurissent cent collectifs
  • Éducation : 93 : une rentrée scolaire catastrophique de plus

Internationnal

  • Proche-Orient : Depuis les montagnes du Kurdistan irakien

Écologie

Antipatriarcat

Culture

  • Interview de Mathias (réalisateur) : « « Mad Marx » va vous faire aimer l’apocalypse »
  • Web-série radio : « Éros + Massacre » Carlotta Films
  • Livres : « Bâtir aussi » du collectif Ateliers de l’Antémonde aux éditions Cambourakis

Histoire

  • Il y a cent ans : 1917-1921 : Makhno et l’Ukraine libertaire

Hommage


Alternative libertaire mensuel
BP 295
75921 Paris Cedex 19
http://www.alternativelibertaire.org